L’aventure achevée de Nomade Office…

1 Juil 2017 | Actualités

Il y a des moments difficiles, qui peuvent être vécus comme des échecs, mais aussi comme un tremplin pour mieux rebondir et préparer un avenir dont l’esquisse, en ce qui concerne les relations au travail, semble inexorable. C’est certainement la posture dominante au sein du collectif, auquel j’ai adhéré, qui a permis l’aventure de Nomade Office.

Les causes de l’arrêt d’activité sont explicitées sur le site de Brie’Nov, je n’y reviens pas. Il me semble que la démarche était, reste toujours, une démarche d’innovation qui n’a pas encore trouvé son modèle. La fragilité de nombreux tiers lieux que nous observons, surtout en milieu rural, l’atteste.

De plus, la volonté de la décliner sous forme coopérative a ajouté une dimension supplémentaire (certainement une difficulté) qui a permis de souligner le décalage entre les postures et la réalité de notre monde économique (notamment le secteur bancaire qui n’admet pas un développement par la partage, sans capitalisation). Le discours ambiant est au déploiement d’une mobilité raisonnée, d’un accompagnement des territoires enclavés… certes. Dans le quotidien, ce ne sont que des concepts, des mots, dont le sens n’est pas encore assumé. Les collectivités que nous avons rencontrées encouragent la création d’un tiers lieu, elles ne l’assument pas pour leurs propres besoins ni en font la promotion auprès de leurs administrés. Elles appellent à de meilleures collaborations avec les acteurs locaux mais ne les assument pas toujours, ce qui reste un handicap au modèle coopératif. Cela vaut aussi pour les téléactivités et téléservices que l’on aurait pu tester davantage in situ – in vivo. L’ironie de l’histoire est que ce projet aurait pu être, facilement, sauvé… mais elle illustre aussi les blocages de la société française et que l’on retrouve / déplore, à bien des niveaux.

Toutefois, dans ce cadre, j’ai consolidé une vraie expertise en matière de tiers lieux comme outils d’animation territoriale, et développé un réseau d’acteurs, de partenaires, d’usagers potentiels avec lesquels je suis toujours en relation et interaction. Elle repose sur l’expérimentation, non pas comme posture, mais parce que je me suis personnellement investi, par conviction, pour trouver les moyens et développer ce projet mais aussi pour analyser, objectivement, ses chances de développement. Cela m’a permis, notamment de participer à la construction de réseaux départemental et régional afin de promouvoir le développement du télétravail en particulier, des télécentres et téléactivités en général.

L’aventure Nomade Office

Pin It on Pinterest