Cap ou pas Cap ? conclusion d’une mission

30 Avr 2018 | Actualités

 

CAP ou pas CAP ?

Ma mission d’accompagnement en Algérie, réalisée pour le compte de la société SOFRECO, s’est achevée le 16 avril dernier. J’ai accompagné pendant 60 jours une équipe plurielle composée par différents représentants des principales institutions algériennes accompagnant l’insertion et le retour à l’emploi (Ansej, Angem, Anem, CNAS…). Le projet CAP Jeunesse est une expérience tout à fait innovante s’inscrivant dans le programme algéro-européen PAJE.

Elle a consisté en la mise en place opérationnelle de cette équipe, l’activation d’un outil appelé plateforme afin de travailler en mode collaboratif au sein d’un écosystème à constituer et animer. Elle s’est déroulée à Bechar, dans le sud-ouest algérien, à proximité de la frontière marocaine, un territoire saharien aux caractéristiques rurales.

L’enjeu était de taille d’autant que ce pays souffre encore, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, d’une organisation à la fois segmentée et structurée de manière trop pyramidale, ce qui empêche l’agilité et l’esprit d’innovation.

Mon intervention a permis d’homogénéiser les pratiques et de développer un esprit d’équipe, d’enrichir les compétences de l’équipe fédérée mais aussi des partenaires locaux, de valider un discours auprès du public jeune promouvant la responsabilisation du parcours et de mettre en place un accompagnement original et s’inscrivant dans la durée.

La méthode encouragée a été le « faire – faire » qui a permis à l’équipe de s’approprier ses propres outils et de prendre confiance en sa force et sa raison d’être.

L’expérimentation, toujours en cours, devra permettre de décider de l’essaimage du dispositif sur les 44 autres wilayas.

Pin It on Pinterest