Animation de l’AG des maires ruraux de Seine et Marne

18 Nov 2019 | Actualités

Maire de Villecerf et président des maires ruraux de Seine et Marne

Le président des maires ruraux change mais la confiance reste. Je vais, pour la 4e année consécutive, participer à l’organisation et animer l’A.G. 2019 de l’association.

En effet, Jacques Drouhin, le fondateur de l’association des maires ruraux de Seine et Marne a transmis,avec le soutien du bureau, la présidence à François Deysson, maire de Villecerf. Ce dernier, exerçait précédemment, au sein du bureau, le poste de secrétaire général. Cette Assemblée de 2019 aura une saveur toute particulière. En effet, c’est le dernier rassemblement avant les élections de mars et, malgré les envies et les besoins, il conviendra de rester humble sur les chantiers et les annonces, la réponse appartienant, in fine, aux électeurs.

Pourtant, des sujets d’énervement, il y en a beaucoup pour les maires ruraux, surtout que malgré des propositions très concrètes (l’agenda rural, le Parlement Rural…), les initiatives de l’Etat ont du mal à se déclencher, ce qui ne manque pas d’entretenir les braises de la révolte, notamment celles des gilets jaunes. Surtout, la Seine et Marne se classe 98e dans la liste des départements par rapport à l’accès à la santé. Une vraie claque pour un département qui représente 55% de l’Ile de France, la région la plus riche. Ce n’est certes pas une surprise et le sujet est récurent. Mais le temps passe et les solutions ne sont pas visibles. Selon l’ARS, l’ouverture du Numerus Clausus permettra, dans près de 20 ans, de revenir à la situation actuelle. Autant dire que ce n’est pas acceptable. C’est surtout pour cela que le thème de la santé a été choisi comme dossier majeure de cette A.G.

Cette collaboration permet le déploiement d’un travail passionnant qui, de la définition des thèmes, à la mobilisation des intervenants et des parties prenantes jusqu’à l’animation de l’A.G. nécessite, à la fois, compétences et réseau.

 

Pin It on Pinterest